© Christian Van Parys 2019

A propos

Christian Van Parys vit et travaille à Longueville (Brabant Wallon, Belgique). Il s'est formé auprès de différents céramistes : Claude et Cécile Delhaye, Mirko Orlandini, Francis Behets, Christiane Lebrun, Christian Mazy. S'il reconnaît s'inscrire dans la filiation de ces céramistes du grès, son attirance s'est portée très tôt, vers la terre vernissée, la faïence, la céramique de poêle. Il a développé au fil de sa pratique un intérêt pour les formes simples et les couleurs chaleureuses.

 

A cela s'est ajouté un travail de reconstitution de céramiques anciennes effecuté au coeur d'immeubles des dix-neuvième et vingtième siècles, en réhabilitation (Architectes: P.Hankar, L.Sneyers, O.François, A.Blomme, J.Dupuis, G.Serrurier-Bovy,... Céramistes : E.Muller, C.Helman, G.Janssens, A.Craco,...).  

Christian Van Parys

Céramiste

 

Rue de Sart-Risbart, 13

B-1325 Longueville

Belgique

 

info@christianvanparys.com

 

+32 (0)10 88 97 71 

Entre ces univers (terre vernissée, céramique de poêle, céramique architecturale), le dialogue s'avère constant. La céramique a en effet connu, et continue à connaître, mille et un usages. Certains objets ont une vocation esthétique, d'autres sont plutôt destinés à remplir une fonction. D'autres encore possèdent conjointement une dimension artistique et pratique. C'est le cas du poële en faïence, un objet de longue tradition que l'on rencontre fréquemment dans les pays baltes, scandinaves,... 

 

Depuis toujours, ces poêles constituent un mode de chauffage aussi ingénieux qu'écologique: ils fonctionnent au bois et, grâce aux propriétés de la faïence et des pierres réfractaires qu'ils contiennent, conservent et restituent longuement la chaleur. Par ailleurs, ces poëles ont souvent été agrémentés de motifs, d'ornements. Placés au centre du foyer, dans la pièce principale, ils en déterminaient incidemment l'identité; raison pour laquelle on les a soigneusement ouvragés, décorés. Cette tradition est aujourd'hui réappropriée: de nouvelles résonances lui sont données. Formes, couleurs, motifs, les possibilités demeurent infinies.   

 

La céramique architecturale et sa reconstitution nous confronte quant à elle à des esthétiques spécifiques (Art-Nouveau, Art-Déco, Modernisme), au sein desquelles des exigences technologiques très variées imposent au céramiste rigueur, patience et ténacité dans la recherche des composants du tesson aussi bien que des émaux. Mais cette investigation menée dans le passé est enrichissante car elle informe et nourrit l'imaginaire de la céramique d'aujourd'hui.

 

 

Christian Van Parys | Céramiste | Longueville